Du blanc et du volcan

Cher lecteur assidu, tu imagines bien qu’après notre séjour dans le Salar d’Uyuni, la Bolivie a mis la barre très très haut en termes d’attente. Les DecloSacàDos sont devenus extrêmement exigeants en termes de paysages et de prestations ! On ne souhaite que du grandiose ! Nous voulons finir notre TdM avec les yeux qui pétillent…

Alors d’Uyuni, direction Sucre !

Bolivie : Sucre

Pour lever toute ambiguïté, pour toi lecteur européen, Sucre est la capitale constitutionnelle de la Bolivie, La Paz est la capitale gouvernementale donc celle que nous apprenons dans nos cours de géographie. Sucre héberge le pouvoir judiciaire du pays, là où la capitale administrative héberge le pouvoir exécutif et législatif. Rapidement, quand tu discutes avec quelques boliviens, Sucre correspond pour eux à la « vraie » capitale. Pour preuve la première constitution rédigée et signée, entre autres, par Simon Bolivar en 1826, après l’indépendance du pays en 1825, est conservée et visible à Sucre. Le pays a pris le nom de Bolivie en hommage à ce dernier !

La cité blanche nous accueille pour un séjour orienté visite architecturale, repos sur la fin du voyage et aussi rando ! La ville donne envie de flâner, prendre son temps entre la Plaza 25 de mayo, La Recoleta et une pose brochette de fruits au Chocolat avec expresso de chocolat chez Para Ti !!

Bolivie : Cratère de Maragua - région de Sucre

Lors de nos déambulations pour trouver la poste, afin d’envoyer notre dernière carte TdM, nous découvrons un petit café fort sympathique, tenu par Ana et Christian, un couple franco-bolivien : Le p’tit parisien ! Déjà un petit air de retour avant l’heure ! Sympa pour avoir des bonnes adresses et astuces pour visiter la ville. Quelques échanges, et nous voici OK pour partir avec Ana dans quelques jours dans le cratère de Maragua.

Cher lecteur globetrotteur ou simple voyageur d’un jour, sur Sucre, nous te recommandons fortement de séjourner à la Casa Verde pour te resourcer et oublier tout le reste ! Un pur bonheur dans notre séjour, les infos dans la partie infoGlobetrotter en bas de cet article.

Bolivie : Cratère de Maragua - région de Sucre

Nous voici donc fins prêts pour aller découvrir le cratère de Maragua. Cette formation géologique est, encore à ce jour, une énigme qui fait débat entre 2 théories. L’une évoque un cratère volcanique avec ses déformation dûes à la tectonique. L’autre un cratère de météorite ! Notre lonelybible tape fort, il annonce l’endroit comme certainement le plus beau de Bolivie, quoi ! plus beau encore que le Salar…impossible ! Vite, ne traînons pas ! Nous arrivons donc Au P’tit Parisien plein d’attentes et d’impatience.

Bolivie : Cratère de Maragua - région de Sucre

Ana a peut être oublié de nous prévenir que le tour qu’elle propose est basé sur « l’authenticité » du pays. Nous voici donc embarqués dans une…bétaillère. Oui, oui vous avez bien lu, nous étions coincés (littéralement) entre les moutons, chevreaux et autres d’un coté et les gens de l’autre. Ce qu’il faut savoir pour un voyage en bétaillère c’est qu’il faut s’asseoir et ne plus bouger sinon on se fait piquer sa place. Demandez donc à Jeanne, tranquillement posée sur son pneu ( l’un des meilleurs sièges de la bétaillère), lui passe par la tête de se lever…non ! malheureuse ne fait pas cela…trop tard…une dame pique ta place…lorsqu’ Ana essaie de lui expliquer la dame dit « elle avait qu’à rester assise » et Ana de nous expliquer que ce n’est pas grave il n’y a qu’un peu plus d’une heure de route ☹ ! bon, nous trouvons une petite place pour Jeanne, calons Caro entre deux personnes et Loic doit rester debout (à se faire faire pipi sur les chaussures par un agneau terrorisé, certainement son premier voyage en bétaillère à humains, le pauvre !). Vraiment ce trajet restera marqué dans nos mémoires, quelle rigolade ! Enfin, bon, le camion nous dépose à l’entrée du chemin des Incas. Wouah, superbe, le paysage est grandiose, les enfants trottent devant et nous on profite du calme, de la beauté de ce paysage à couper le souffle. Après une courte pause déjeuner nous prenons la route pour Maragua. Nous contournons une montagne, en grimpons une autre, le paysage est splendide. Nous en prenons plein la vue.

Bolivie : Cratère de Maragua - région de Sucre

Malheureusement, nous arrivons à la nuit à l’endroit où nous devons dormir. Nous en verrons les beautés demain, ou pas…Enfin, bon nous voici arrivés après presque 18 km de marche, dans une maison… vide. Ana nous dit que la dame a du s’absenter, à oui…d’accord ce n’est pas bien grave. Ah, et il n’y a pas d’eau non plus, certainement une coupure impromptue…il va falloir aller à la source…là bas…plus loin… bon ben nous voici partis pour aller remplir bidons, seaux et gamelles à la source ! Les enfants adorent, ils jouent à l’eau, on se fait un mini Kho Lanta, nous sommes éliminés si on fait tomber de l’eau, Camille et Thomas sont éliminés…dommage mais on aura bien rigolé ! Ensuite, ben il faut faire le repas (pates, pomme de terre, saucisses : tout pour plaire à Caro hihihi !!!), il faut songer à faire le lit aussi…deux matelas de paille (ami internaute, as-tu déjà dormi sur un matelas de paille ? c’est un truc de fou…c’est dur, dur et plein de bosses ), recouverts de peaux de mouton ( oui, oui, tu as bien lu, des peaux de mouton, avec encore le cuir et tout …) pour isoler du froid du sol, le tout recouvert de ponchos et de grands tissus-couvertures. En guise d’oreiller…des sacs à patates en jute pliés ( pareil que pour le matelas en paille, c’est dur). Après la vaisselle à l’eau de source gelée, nous avons donc le plaisir de nous glisser dans notre petit lit tout sauf douillet, les trolls dorment déjà, Loic tombe de fatigue et Caro ne dort pas de la nuit car…frigorifiée ! Et oui, un petit courant d’air sournois l’a attaqué toute la nuit, elle s’en sortira avec un gros mal de gorge et une belle inflammation ORL ! Bon, après cette nuit mémorable, réveil, petit dèj et petit tour dans Maragua. Ana nous avait parlé d’artisanat mais nous découvrons une ville morte, (à la limite des bottes de paille qui roulent dans les westerns) où l’artisanat se fait chez soi depuis des années, où le moindre bout de tissu coute un prix fou, les écoles, le centre de tissage tout est fermé…bon repartons alors.

Une grosse déception pour nous, mais le retour nous remontera un peu le moral avec ses très beaux paysages. Nous rejoignons un petit village un peu plus loin pour rejoindre Sucre. Nous montons à l’arrière d’un pick up qui veut bien nous véhiculer. Nous faisons la connaissance de trois femmes qui feront la route avec nous. Nous discutons, grâce à Ana, un peu avec elles et nous rendons compte de la dureté de la vie en Bolivie, ils ont l’habitude d’une vie dure et se suffisent de pas grand-chose ! Ce tour nous aura vraiment donné une belle leçon de vie, à nous petite famille de français surprotégée.

Encore plus de clichés de Sucre

Encore plus de clichés du cratère de Maragua

A bientôt pour la suite des aventures sur Cochabamba !

Les DecloSacàDos

Infos GlobeTrotters :

  • Comment y aller ?
    • Depuis Uyuni à Sucre : Nous avons opté pour la compagnie « 11 de Julio ». Il existe un grand nombre de compagnie de bus au départ de la gare routière (qui est juste une rue dans Uyuni) pour Sucre. Attention, ne faites pas notre erreur, c’est-à-dire de ne pas demander si le bus est un direct ! En effet, il y a un changement à Potosi, où l’on vous débarque et vous montez dans un bus de bien moins bonne qualité ! Faites vous confirmer la formule un bus ou 2 bus !! tarif par personne : 60 Bs.
  • Combien de temps rester à Sucre ?
    • 2 à 3 jours est un bon compromis pour profiter de la ville et des alentours. Il existe des treks de plusieurs jours autour du cratère de Maragua. Les randos ne sont pas trop difficiles en famille. Il est même largement possible de les faire en solo sans guide. Très bon fléchage !!
  • Hébergement/restaurants : 
    • On recommande FORTEMENT la Casa Verde ! Parfait en famille. La suite famille avec le lit double et la mezzanine pour les enfants est superbe. Piscine (tiède / froide) et le MUST : un super petit déj inclu. Tarif de la nuit : 490 Bs. Reservez avant de venir, il y a peu de places ! => lien ici sur tripadvisor.
    • Pour la petite pause gourmande : Para Ti proche de la place 25 de Mayo !
  • Idées / conseils DecloSacàDos :
    • Perdez vous dans l’immense marché Mercado Campasino ! Sympa
    • Ne perdez pas trop de temps en famille à aller voir le parque Cretacéo. Vous ne pouvez pas approcher les empreintes et le parc est pas très bien fait. Perte de temps et d’argent !
    • Pour faire un tour en français dans le cratère de Maragua, adressez-vous au p’tit parisien avec Ana. Le tarif est largement moins élevé qu’avec une agence du centre-ville. Vous aurez une expérience authentique de 2 jours en rando au lieu du tour 4×4, c’est un choix !

 

2 réflexions sur « Du blanc et du volcan »

  1. Très intéressant.. dernière destination mais toujours avec pleins de surprise magnifique .. Vous avez appris que l’on peux vivre avec si peux de choses une belle leçon de vie …
    A bientôt en France gros gros bisous à vous 4…
    Ouah ça me fais très bizarre de vous écrit le dernier commentaire……

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s