Entre Salar, lagunes et désert, merci Bolivie !

En venant en Bolivie, nous souhaitions absolument voir le célèbre Salar d’Uyuni. Nous avons donc pris un bus depuis Copacabana pour la ville fantôme d’Uyuni. Le bus nous a tout d’abord déposé à La Paz, pour seulement 2h. Nous ferons l’impasse sur la capitale la plus haute du monde, car nous n’avons pas eu de supers échos d’autres voyageurs.

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Ensuite, nous avons pris un bus de nuit qui nous a emmené à Uyuni, dans le sud de la Bolivie. Dans le terminal, nous avons rencontré Estelle et Annie, deux françaises, avec qui nous avons bien sympathisé. Arrivés à Uyuni, vers 6h du matin, dans une ville complètement GELÉE, nous décidons d’aller prendre un café ensemble. Ce sera le début d’une aventure commune de 4 jours ! Direction la recherche d’un hôtel, nous arpentons la ville pour terminer dans le même hôtel et décidons de faire le tour des agences ensemble. Nous nous décidons pour Salty Desert Aventour, que nous réservons pour le lendemain. Une journée dans Uyuni sera largement suffisante pour que nous nous rendions compte que la ville a peu, très peu d’intérêt à part son exceptionnel emplacement proche du Salar et de paysages fantastiques. Nous voici donc, l’équipe au complet, dès le lendemain, à l’agence. Nous y rencontrons l’équipe de l’autre jeep, Jérémy et Céline (deux marseillais), Béatrice, un couple d’anglais et leur guide Janet. Notre chauffeur, Antonio, est vraiment super, à l’écoute, avenant et drôle, nous avons vraiment passé 3 jours super avec lui.

Premier jour

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Direction le nord d’Uyuni pour une longue route de …. 10 minutes… pour nous retrouver au milieu du cimetière de train. Le lieu incontournable de tous les tours au départ d’Uyuni. On retrouve tous les voyageurs avec leur guide et leur 4×4. Nous avons un peu peur au premier abord en se disant : Pourvu que nous ne fassions pas 3 jours de 4×4 de sites en sites avec tous les mêmes arrêts !?!.. Pas le temps de réfléchir, à peine le temps de dire Oufff, que les trolls ont ouverts les portes et sont déjà partis à l’assaut des locomotives en ruines. Le spectacle est plutôt sympathique. On grimpe, on explore ces vieux vestiges de l’âge d’or de l’extraction de minerai dans cette région d’Uyuni et de Potosi. De vielles machines à vapeurs qui terminent maintenant leur vie, ici, à la sortie de la ville. Dommage, il y a quelques tags, mais un groupe de volontaire prend le temps de les recouvrir avec un peu de peinture antirouille !

Notre super chauffeur-guide-cuisinier, Antonio, qui aime à se présenter comme Antonio Banderas de Bolivie 😉, nous invite à remonter en voiture direction les grands espaces ! On sort des sentiers battus ! On prend des petits chemins en pleine montagne. Nous montons dans l’altiplano pour atteindre une altitude entre 4500m et 5000m.

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Premier stop dans un hameau perdu. C’est la première fois qu’un tour fait un arrêt dans ce village. L’agence tente une nouvelle alternative, car le parc naturel, avec les lagunes rouges du sud, est sous la neige. Il est donc fermé. Excellent ! On nous ouvre l’église du village qui date de l’époque coloniale. Un bel édifice qui part en ruine. Les quelques habitants fondent beaucoup d’espoirs sur le tourisme pour avoir des fonds afin de préserver l’ouvrage. Quelques explications, quelques photos, on prend le chemin du repas ! Sympa, les 2 groupes font connaissance. Repas traditionnel bolivien pris, direction la Laguna verde (les lacs verts). A notre arrivée, mince les lacs sont bleus 😉.. Bon certes avec le soleil, il y a surement un reflet vert quelque part, mais notre cher Antonio est largement pardonné car il vient de nous conduire dans un cadre incroyable ! Splendide ! Unique ! Wahouuu.. la Bolivie, ça envoi du lourd ! du très très lourd au niveau paysage. Même Thomas reconnait que c’est presque aussi beau que la Nouvelle-Zélande. Cher lecteur que dire de plus, à part : apprécie ces quelques clichés !

Antonio a décidé de frapper très fort dès le premier jour ! Alors direction un ancien moulin et quelques sources chaudes. Une visite où l’on nous ouvre les portes du moulin. Ils mettent en action la meule pour nous présenter l’ingénierie de la roue à eau. Impressionnant qu’à notre époque ce genre de technique serve encore au village !

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Lors de notre choix de l’agence Salty, avec Estelle et Annie, un point avait fortement retenu notre attention : « les HotSpring », ou « agua calientes » ! Vous imaginez bien que les trolls ont très vite appris l’anglais (et quelques rudiments d’espagnol) pendant notre TdM. Pour eux ce terme de HotSpring est synonyme de PISCINE !! Et bien, nous ne sommes pas déçus ! Après le diner, nous reprenons les voitures de nuit, en pleine montagne, pour atteindre un bassin complètement dans le noir. Dans la lueur des phares, nous voyons un grand nuage de vapeur. Excellent ! Nous sommes dans une région avec une forte activité volcanique. Nous sommes sur une source chaude. Il fait surement 0° dehors (nuit à 4800m d’altitude !!), on se change dans la nuit sur le bord du bassin et enfin on plonge sous les étoiles (ou presque, il y a beaucoup de nuages) dans un grand bain à 37°- 40° selon nos guides !! C’est chaud, trop chaud. On a même du mal à rentrer dedans, mais quel bonheur ! On cuit littéralement tous ensemble dans cette casserole naturelle. Tous le petit groupe est fin près pour une bonne nuit ! Quelle première journée !

Deuxième jour

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Petit déj dans le ventre, Antonio nous motive à fond pour LA JOURNEE du tour. Aujourd’hui, on part pour le Salar. Le plus grand désert de sel du monde avec une réserve estimée à 64 milliards de tonnes de sel, mais aussi l’une des plus grande réserve de lithium du monde (espérons que le salar ne soit pas supprimé au titre du business!)! Son épaisseur en sel varie de 2m à 120m en fonction des endroits dans cette grande plaine saline de plus de 10 000 km2 ! Mais avant d’atteindre ce lieu mythique de notre TdM, nous multiplions les arrêts photos avec nos amis les lamas et les vigognes ! Et oui dans la voiture, entre Estelle, Annie et nous, le pauvre Antonio est parti pour un vrai safari photo. En 3 jours, nous n’avons pris que 3000 photos !!! Bref, c’est tellement magnifique et sauvage que nous ne savons où donner de la tête !

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Voir des vigognes à l’état sauvage ! Génial, cela fait écho aux travaux de recherche et de rédaction de Jeanne (article sur les variétés de Lama – ici). L’arrivée sur le Salar est une drôle de sensation, nous avons vraiment l’impression d’arriver comme sur une piste de ski. Le sel forme sous nos pieds comme une petite pellicule de neige, mais ce n’est pas froid et les boules « de sel » fond beaucoup plus mal que la neige ! STOP, Jeanne & Thomas vous arrêtez les batailles de boules de sel ! ça fait mal ! AHHH, les trolls !

Nous découvrons les premières buttes de récolte de sel, l’étendue immense à perte de vue ! Rouler dans un désert, c’est incroyable et impressionnant. Antonio nous conduit à une étendue d’eau sur le salar. 5 cm d’eau qui forme un immense miroir. En voici quelques clichés avant notre repas dans un ancien hotel de sel au milieu du Salar.

Notre déjeuner se passe au pied de la fierté du coin : la statue de sel du Dakar ! Nous ne sommes pas super fans de cette compétition mécanique et polluante, mais la photo est un incontournable !

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Après le repas, direction la « perspective » …c’est un endroit dans le salar où l’on peut faire des photos un peu bizarres grâce à un effet d’optique qui modifie les perspectives. Franchement, même si les photos ne sont pas « artistiques » on se sera vraiment bien marrés ! Merci aussi à Antonio qui nous a aidé à faire des photos tous les quatre. Bon le mieux, c’est de vous laisser regarder les photos que nous avons fait.

Ensuite, direction, l’île aux cactus. Comme l’indique son nom, il s’agit d’une île recouverte de cactus millénaires. En moyenne un cactus pousse d’1 cm par an, le plus grand de l’île mesure un peu plus de 12 mètres (on vous laisse faire le calcul) ! Impressionnant ! Étrange cette île au milieu du désert recouverte de cactus…

Antonio nous annonce que nous restons là pour le coucher de soleil sur le salar. Ok, pas de problème, le lieu est superbe ! Nous en profitons à fond. Nous faisons aussi des photos pour le plaisir 😉

Pour le repas et la nuit, Antonio nous emmène dans un hôtel de sel. Et, oui, les briques, les tabourets, les tables, les lits … sont en sel ! Principe qui ne se comprend que dans le salar mais qui est vraiment sympa.

Troisième et dernier jour… déjà.

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Au programme de la journée, un retour progressif vers Uyuni, avec quelques stops pour en prendre encore plein les yeux. Stop un, à la limite de la frontière chilienne, sur le site d’ancienne coulée de lave. En effet, coté bolivien les volcans sont éteints depuis un peu plus de 30 mille ans, mais coté Chili, il reste une activité encore visible ! Génial, notre premier volcan en activité du TdM !..même si en NZ, nous avons vu énormément d’activités géothermiques liées aux volcans. Un volcan qui fume encore c’est intriguant 😉 !

Notre second stop pour le repas est effectué au milieu d’un spectacle unique à 4 500m d’altitude, au pied d’un lac où vivent des centaines de flamands rose ! Trop beau ! La Bolivie nous fait une très forte impression !

Mais jusqu’au bout Antonio nous fait découvrir des merveilles cachées. Nous finissons notre périple de 3 jours sur les hauteurs du Canyon de l’Anaconda. Le nom vient de la forme en serpent immense que prend la rivière au fin fond d’une immense gorge !

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Et comme un dernier salut unique, nous avons la chance de voir une autruche… juste à coté du panneau de signalisation ! Exceptionnel, car il en reste peu à l’état sauvage..

Chers lecteurs, nous souhaitions vous faire voyager avec nous au sein de ce petit coin d’altiplano qu’est le Salar et ses alentours. Nous sommes tombés sous le charme, vous l’aurez bien compris …  et nous espérons que vous aussi à travers les photos et récits!

Bolivie : Uyuni - Salar, volcans et lagunes

Encore BEAUCOUP plus de clichés, c’est par ici !

A bientôt pour la suite des aventures boliviennes dans la région de Sucre !

Les DecloSacDos

Infos GlobeTrotters :

  • Comment se rendre à Uyuni depuis Copacabana ? 
    • Le trajet est franchement long et vraiment pas super agréable en bus. Toutefois, la qualité des bus, pour avoir connu ceux d’Asie, est bonne, propre et confortable… le seul souci, c’est la route ! Bref, le trajet comprend un changement au terminal de la Paz. Comptez environ 3 à 4 heures pour faire Copacabana – La Paz, avec un passage en ferry à 2 Bs par personne. Depuis La Paz, le bus de nuit pour Uyuni part vers 20H et vous arrivez vers 6H du matin au porte du Salar.
    • Il est possible d’acheter directement, depuis Copacabana, un ticket de bus qui combine les 2 trajets. Nous avons pris nos tickets avec Trans Titicaca pour un tarif de 190 Bs par personne. Nous vous recommandons cette compagnie. Lors de votre réservation, vérifiez bien que votre trajet La Paz – Uyuni est en « Cama », ce sont les sièges qui s’allongent pour dormir. En Semi-Cama, on ne vous le conseille pas.
  • Combien de temps rester à Uyuni ?
    • La ville n’a pas beaucoup d’intérêt sauf de partir pour un tour dans le salar. Pour notre part, nous sommes arrivés sans avoir réservé d’agence, donc le jour d’arrivée recherche d’une agence + repos après le long transfert. Formule 3 jours + encore une nuit sur Uyuni au retour du tour.
  • Hébergement/restaurants : 
    • Rien de bien pertinent en restaurant. Les tarifs sont un peu cher, mais normal vous êtes à Uyuni !
    • Coté hébergement, l’hotel Salcay est parfait : eau chaude, petit dej en buffet, radiateur dans la chambre et le tout pour un tarif très raisonnable : 180 Bs la chambre de 2. Ils sont d’accord pour mettre une famille dans une seule chambre et partager les lits ! Economique ! On recommande.
  • Idées / conseils DecloSacàDos :
    • Quand on vient à Uyuni, il y a 100% de chance que ce soit pour un tour dans le Salar, donc choisir une agence ! Alors voici nos quelques conseils :
      • Il existe des formules 2 jours / 1 nuit et 3 jours/ 2 nuits. La formule 3 jours, si elle est bien construite comme nous l’avons eu est fantastique ! En 2 jours, vous irez moins loin aux alentours du Salar.
      • Astuce : Essayez de former votre groupe de 5 ou 6 avant de venir négocier dans une agence. Ce sera plus facile et vous aurez la chance d’avoir un tour privé.
      • Ne cherchez pas forcément le moins cher car en Bolivie négocier le prix à la baisse, c’est avoir une prestation à la baisse.
      • Vérifiez si le parc national au Sud du Salar est fermé, et ainsi évitez les agences qui propose des « options » du style : « Si le parc rouvre pendant le tour… ». Avec cette information, vous pourrez évaluer les différences entre les agences et leurs alternatives au parc du Sud ( lagune rouge et arbre de pierre).
      • Dans le Salar, la nuit, il fait très très froid. Vérifier si dans le prix le prêt de duvet est inclus.
      • Une différence importante sur le prix est la qualité des hébergements inclus. Prix trop bas = Hotel POURRI. Attention.
      • Vérifiez que tous vos repas sont inclus et les éventuels frais d’entrée sur les sites (sauf île des cactus).
      • Pour l’ile au cactus, au milieu du Salar, nous avons trouvé le prix un peu cher. Sans payer, vous pouvez la contourner pour voir les cactus !
      • Avant de partir, faite le plein d’eau et petits encas, car les tours fournissent la boisson uniquement à table. Ce point est d’autant plus important si vous êtes en famille avec des trolls qui dévorent !! 😉
      • L’ordre de grandeur que nous avons constaté pour le coût d’un tour 3 jours / 2 nuits, avec guide en espagnol, est entre 700 à 1200 Bs par personne. Nous avons eu notre tour à 800 Bs par personne (même tarif pour les enfants). Astuce : Si on vous propose un tour avec guide en anglais, il y a des chances que le coût augmente fortement. Sachez que sur les principaux lieux, il y a souvent un autre groupe avec un guide qui parlera en anglais ! Et puis Français – Espagnol, on arrive un peu à comprendre. Dans un tour comme celui-ci, c’est pour le paysage !!

12 réflexions sur « Entre Salar, lagunes et désert, merci Bolivie ! »

  1. Je découvre votre blog, sacré périple en famille ! Nous partons bientôt pour la Bolivie, Chili, Argentine. Vous avez fait le trajet en bus depuis la Paz pour Uyuni? Avez vous des conseils ? Bus de nuit? Compagnie? Conditions ? Avez vous étais à Sucre ?Merci
    Quel est le programme pour la suite ?
    Bonne route !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Huan,
      Nous sommes maintenant de retour en France après 11 mois de voyage ! Génial ! Superbe ! Une seule envie : REPARTIR !!!
      De la Paz à Uyuni, on vous conseille vraiment un bus de nuit ! Le trajet est long. Pour l’agence, il en existe beaucoup. Nous avons fait le trajet avec l’agence à coté du comptoir de Titicaca, au milieu de la gare routiére. Confortable et bon rapport qualité/prix. On vous renvoie à la lecture de notre article sur Uyuni. Vous trouverez toutes les infos utiles en bas de chaque article dans la partie Globetrotter !
      Pour Sucre ! Superbe ville => Article sur Sucre avec tous les détails.

      Bonne route en Bolivie, Chili et Argentine. Pour notre part, la Bolivie fait partie du top des plus belles destinations de notre Tour du Monde !

      Cordialement,
      Les DecloSacàDos

      J'aime

  2. juste magique, les mots me manquent ! Voilà pourquoi je veux emmener ma tribu là bas dès que possible !! Petite question Loïc : as tu prévu une acclimatation particulière pour l’altitude ? Comment les trolls ont ils réagi en dépassant les 3500/4000 où en général les maux de tête peuvent être assez violents ? Merci….et vivement la suite !! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour la petite famille !
      Tu as entièrement raison, ce coin du monde est superbe ! Pour l' »altitude, comme nous avons fait le choix de faire le Pérou – région de Cusco – avant la Bolivie, nous nous sommes acclimaté à l’altitude. Nous avons eu aucun souci sur cette altitude. En 3 jours sur Cusco à plus de 3800m nous étions au top.
      Nous avons eu quelques difficultés avec Thomas sur une rando jusqu’a 5200m, sinon RAS.
      A bientôt pour la suite du périple !
      Les DecloSacàDos

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s