Kanchanaburi : d’Erawan au pont de la rivière Kwaï

Thaïlande - kanchanaburi

Après notre séjour sur Bangkok, nous nous sommes dit , et si nous allions du coté de l’ouest, avant les plages du Sud. Notre choix s’est porté pour Kanchanaburi, ville posée sur le confluent de la rivière Kwai Noi et de la rivière Kwaï Yai. Et pour rejoindre cette ville chargée d’histoire, rien de mieux que le train ! Alors là, Caro était contente! ouaih le train, je vais pouvoir lire-lire et lire ( chose impossible pour nous en bus, sauf pour Tom mais on ne sait toujours pas pourquoi il n’y a que lui qui peut ;-)). Du coup, on demande à l’auberge de nous faire appeler un taxi pour être à la gare pour 7h30 le matin. Nous, on pensait qu’il viendrait nous chercher vers 6h30-7h. Et bien non! c’est sans compter sur les bouchons de la capitale, il arrivera donc à 6h.

Thaïlande - kanchanaburi

Quoi ! il faut lever tout le monde pour être prêts à 6h ! bon d’accord, de toute façon on n’a pas le choix, n’est ce pas, car il n’y a qu’un seul train ? Nous voici donc à la gare à …6h25 ! Oui, finalement les bouchons on les cherche encore ;-). Arrivés à la gare, on prend nos billets, on s’installe, on attend…une heure (logique le train était prévu à 7h45), une heure et demi (à là c’est plus embêtant) et enfin notre train arrive avec 45 min de retard ! Y a pas mort d’homme, sauf qu’on avait pas réalisé que nous n’avions pas de places précises et que tout à coup tout le monde se met à courir pour être dans les premiers wagons. Qu’à cela ne tienne, on va dans les wagons du fond ! Mais non bande de touristes TourDuMondiste de DecloSacàDos, les wagons du fond n’ont que des sièges en plastique sur les cotés et de quoi se tenir debout comme dans les tram. Bon ben on, va bien trouver une petite place un peu devant, en se serrant bien. Et oui ça passe, on partage les banquettes et les biscuits avec une jeune femme que nous retrouverons dans notre auberge sur Kanchaburi, amusant !

Thaïlande - kanchanaburi

Une fois arrivés, nous allons vers la première guesthouse que nous avions repéré sur Tripadvisor ( que serions-nous sans ce site ou nos lonely !). Très bien , une chambre familiale vient de se libérer, près de l’eau, de l’autre côté d’un beau jardin ! Trop beau, on prend ! Pas mal le coucher de soleil depuis notre terrasse 😉

Thaïlande - kanchanaburi - Erawan

Bon bon, on était venu pour quoi au fait ? Pour 2 choses, le parc national à quelques kilomètres et le pont de la rivière Kwai. Ok, alors on fonce, dès le lendemain, on part à la station de bus pour aller aux chutes d’Erawan. Evidemment, avec les chutes les plus connues de Thaïlande, on ne s’attendait pas à être seuls sur place. Mais là quand même il y a du monde, beaucoup de monde. Ça n’enlève rien à la beauté des lieux, 7 cascades, plus jolies les unes que les autres. Nous décidons de monter à la septième puis de nous arrêter nous baigner dès que nous le souhaitons. Ok, c’est parti pour une petite heure de montée, pas difficile du tout, un pique-nique en haut puis baignade pour les garçons. Jeanne a tellement envie qu’elle finît en short à l’eau ! Advienne que pourra pour sa blessure, c’est trop dur de la voir triste comme ça sur le côté ! C’est super sympa, il y a même des toboggans naturels, que du bonheur !

Thaïlande - kanchanaburi

Le lendemain, pont de la rivière Kwai. Il est beau ce pont et emplit d’histoire. Cela tombe bien (vous avez dû le remarquer mais…) on adore ça nous l’histoire. Le pont sur la rivière Kwaï est un pont ferroviaire de Thaïlande franchissant la Kwaï Yai. Il est traversé par la ligne Siam-Birmanie. Construit pendant la Seconde Guerre mondiale par des travailleurs forcés, (surtout des soldats du Commonwealth, dont le cimetière est à Kanchanaburi d’ailleurs) sous les ordres de l’Armée impériale japonaise. Il est célèbre pour le roman de Pierre Boulle (qui a écrit aussi l’un de mes livres préférés La planète des singes ) et le film qu’il a inspirés. Durant la Seconde Guerre mondiale, afin de soutenir ses troupes dans la conquête du Raj britannique, l’Empire du Japon lance le projet ambitieux de construire une voie ferrée de 415 kilomètres de longueur à travers la Thaïlande pour rejoindre la Birmanie britannique. La main-d’œuvre, constituée de 100 000 travailleurs asiatiques et de 30 000 prisonniers de guerre occidentaux, connaît des pertes importantes en raison des mauvais traitements, des maladies tropicales et  des bombardements américains et britanniques, notamment sur le pont en construction où environ 16 000 personnes trouvent la mort. C’est pour cette raison que la ligne est appelée « voie ferrée de la mort ». Le pont métallique est bombardé et les deux travées centrales sont détruites en juin 1945. À titre de dommages de guerre, les Japonais les restaurent à la fin du conflit. Elles se distinguent par leur forme rectangulaire et donnent au pont son aspect très particulier.Les nouvelles travées portent une plaque attestant de cette réparation. Ce pont est toujours en circulation, nous avons même pu voir un train passer. Il faut d’ailleurs bien profiter des niches prévues à cet effet car le pont n’est pas bien large ! Encore une belle visite !

Encore plus de clichés

Infos GlobeTrotters :

  • Comment y aller ? 
    • Depuis Bangkok, le moins cher et le plus « ludique » est de prendre le train depuis la gare de Thonburi. Un départ par jour à 7H45. Le trajet coûte 100B par personne. Pour rejoindre la gare, le taxi si vous avez beaucoup de sac ou le Tuk-Tuk car les bateaux taxi ne débute leur service dans Bangkok que vers 8H.
  • Combien de temps rester à Kanchanaburi ?
    • 1 à 2 jours sur place permettent largement de profiter des principaux sites de la ville et des alentours.
  • Hébergement/restaurants :
    • le Jolly Frog est un super établissement. La chambre familiale avec vue rivière et petite terrasse est parfaite. Attention seulement eau froide..mais avec la chaleur en Thaïlande, vous allez adorer prendre une douche.
    • Le Jolly frog propose un resto très bon et vraiment pas cher. Un service de « laundry » juste à coté de l’hotel.
    • Le parc/jardin avec les hamacs et chaises longues est génial.
  • Idées / conseils DecloSacàDos :
    • Penser à faire la petite visite de la rue de l’héritage dans Kanchanaburi. La rue présente un ensemble d’architecture complètement atypique, représentative des différentes vagues de résidence et marqué d’histoire entre les français, les portugais, les chinois… De bonnes explications au pied de chaque bâtiment.
    • Pour visiter Erawan, il faut partir tôt le matin car le trajet en bus est long. Il vaut mieux être dans les premiers car peu de places assises. Des bus partent toutes les heures depuis la station de bus. 50B par personne. Le dernier bus au départ d’Erawan est à 17H. Pas besoin d’un équipement de rando pour monter jusque la 7ieme cascade. Le chemin est très très facile.
    • Pont de la rivière Kwaï : Pour voir le passage du train, aller à la petite gare située 200 mètres avant le pont. L’horaire du prochain train est inscrite sur un panneau.

3 réflexions sur « Kanchanaburi : d’Erawan au pont de la rivière Kwaï »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s