Costa Rica, deuxième et dernière partie

Après les forêts de nuage de Santa Elena, nous décidons de prendre le Jeep-boat-Jeep, moyen le plus simple pour rejoindre La Fortuna, pour avoir accès au Parque Arenal. Nous embarquons donc dans un mini bus, et oui pas du tout une jeep 😉, pour deux heures de route-chemin que nous connaissons bien maintenant. A cause des fortes précipitations des jours passés, la route est bloquée ( ou plutôt à disparue pour une partie), du coup nous devons faire un détour.

Costa Rica : La Fortuna - Volcano Arenal

Le truc dans ce genre de pays c’est qu’un détour ça emmène loin ! Mais bon, ce n’est pas très grave, nous ne sommes pas à quelques heures près. Là, on se dit que peut être on aurait dû réserver…mais bon, on verra bien sur place ! Donc après la jeep-mini bus, nous voilà tous débarqués dans un petit bateau pour traverser le lac au pied du volcan Arenal. Franchement la vue est belle. Si seulement le volcan Arenal n’était pas flanqué d’un nuage tout le temps ! En effet, on nous avait conseillé de nous mettre à droite dans le bateau pour pouvoir avoir la meilleure vue sur The volcan Arenal, nous nous sommes bien placés mais…ce fameux nuage était là, et il restera avec le volcan et nous tous les jours !

Costa Rica : La Fortuna - Volcano Arenal

Arrivés à La Fortuna, nous trouvons une auberge de jeunesse sans grande difficulté, en effet la ville a une capacité d’accueil vraiment importante. Nous découvrons une ville sans charme et sans réel intérêt. Bon, nous sommes venus ici pour une rando : la Cerro Chato. C’est une rando, l’une des plus belles du Costa Rica qui mène sur le mont en face du volcan Arenal et qui permet de voir le volcan et un magnifique lac turquoise près de son cratère…enfin tout cela nous l’avons lu ! Car le gouvernement costaricain a décidé de fermer cette rando « au publique » en autonomie, si nous voulons faire cette rando ce sera avec un guide et dans un tour sinon rien. Bon ben ce sera rien pour nous car HORS de prix ! On se rabat sur des « randounettes » dans le parc Arenal, mais le tout avec un petit goût d’amertume tout de même ! C’est beau, ok mais ça casse pas trois pattes à un canard. Bon on aura vu le volcan quand même. Déception…

Costa Rica : Parque Manuel Antonio

Après ces quelques jours (3 au total) nous partons pour le Parque Manuel Antonio, sur la côte Pacifique du Costa Rica. Sur la route, le chauffeur de la voiture nous arrête pour découvrir des crocodiles en milieu naturel ! Wouah ! Impressionnants. On arrive ensuite dans Quepos, ville plus avenante que la précédente, bon il n’y a pas beaucoup de mal mais ça fait plaisir tout de même ! La chambre dans l’auberge est super et il y a une piscine, du coup les trolls étaient ravis ! En un coup de bus nous voilà à Manuel Antonio (le village), là nous pouvons aller à la plage et profiter. Les Declosacàdos juniors en profite pour jouer dans les vagues du Pacifique. C’est une plage très sympathique, avec un sable fin noir, et vraiment agréable pour se poser un peu. Bon pas très longtemps, vous aurez bien compris que les Declosacàdos ne sont pas les rois des poissons panés sur la plage !

Costa Rica : Parque Manuel Antonio

Au bout d’une heure les enfants commencent à sortir de l’eau et les parents à vouloir découvrir ce que recèle le village ! Un jour, nous décidons d’aller randonner dans le Parque Manuel Antonio, réputé pour être l’un des plus beaux du Costa Rica. Nous voici donc partis à la découverte de ce parc et de sa faune. En chemin on rencontre un guide fort sympathique qui nous accompagne et nous permet grâce à sa lunette de voir les animaux de vraiment très très près ! Il nous a montré : des petites bêtes, caméléon, papillon, une sorte de sauterelle, et des moins petites, singes hurleurs (cris impressionnants d’ailleurs !), capucins trop mignons, paresseux à trois doigts cette fois, ratons laveur voleur (ils fouillent dans les sacs quand les gens vont se baigner !). Vraiment une belle découverte ! Nous avons adoré cette randonnée, que nous avons ensuite prolongé sur la péninsule du parc, très très beau !

Encore plus de clichés sur La Fortuna – Volcan Arenal

Encore plus de clichés Quepos & Parque Manuel Antonio

Cette fin de séjour au Costa Rica nous a un peu réconcilié avec le pays et ses quelques promesses sur le papier, mais ne fera pas de ce pays un coup de cœur TdM des DecloSacàDos. Franchement le pays est sur-vendu et trop trop cher par rapport à ce que nous avons découvert à travers le monde. Le pays donne uniquement le sentiment d’être avide de Dollars US sans avoir un niveau de prestation en correspondance. La faune et la flore sont magnifiques, les costaricains sont super accueillants et agréables… dommage ! Heureusement que nous avions anticipé en réduisant notre séjour au profit de l’Amérique Latine au Pérou et en Bolivie.

A très bientôt pour les chiffres bilan du Costa Rica !

Infos GlobeTrotters :

  • Comment y aller  ?
    • De Santa Elena à La Fortuna : Toutes les auberges et au centre d’information, il est possible de réserver le trajet Jeep-Boat-Jeep. Ce trajet en passant par le lac prend environ 3H au lieu de 7H à 8H de bus autrement. Au niveau prix, nous avons payé 100$ pour nous 4 pour l’ensemble avec pick-up service devant l’auberge et dépot directement au lieu souhaité dans la Fortuna.
    • De La Fortuna à Quepos / Manuel Antonio : C’est compliqué pour ne pas avoir un transfert trop cher ! En bus local, il faut une bonne journée en jouant de chance sur les transferts. Il est nécessaire de repasser par San José. Franchement compliqué en famille ! Reste le transfert « privé » ou « partagé » ! Hors de prix. Ils demandent environ 200$ pour la famille, mais si vous faites un peu jouer la concurrence, et comme ils ne souhaitent absolument pas passer à coté de quelques dollars, nous avons réussi à avoir le transfert en direct pour 150$ pour la famille.
    • De Quepos à San José : Il existe des lignes de bus direct. Très simple et pas cher ( 18 300 CRC pour nous 4). Attention, on arrive dans un quartier un peu excentré de San José.
  • Combien de temps rester à …?
    • La Fortuna : Pour une rando, 1 jour entier suffit largement. Ne pas y venir et vous ne manquerez rien au Costa Rica 😦
    • Quepos / Manuel Antonio : 1 à 3 jours est un bon compromis pour profiter du parc et de la plage. Au delà, le temps peut paraître un peu long, sauf si vous aimez le farniente sur la plage 😉
  • Hébergement/restaurants : 
    • A La Fortuna, nous avons logé à l’Hostel Backpakers. C’est une chaine à travers le Costa Rica. Cher et la prestation est moyenne voir pas top (sauf faire du Dollars…) Cherchez ailleurs, surtout en famille c’est la fête jusque pas d’heure avec le bar dans la piscine…
    • Pour le Parc Manuel Antonio, Si comme nous vous souhaitez conserver un peu de liberté pour vos repas et pas uniquement dépendre du restaurant de votre auberge car trop excentrée… On vous conseille de vous loger à Quepos. L’accès au parc et au plage est simple par bus (Cf. Conseils ci-dessous). Nous sommes restés au Wide Mouth Frog. Le gérant est super sympa et les chambres privées correctes. Un bon rapport qualité/prix. En Famille, Safe et Sympa !
  • Idées / conseils DecloSacàDos :
    • Sur Quepos, pour rejoindre le parc et les plages, il existe des navette de bus toutes les 15 minutes. Pour 310 CRC par personne vous faites le trajet que vous souhaitez !
    • Dans le parc Manuel Antonio, pensez à prendre un guide. Même un peu cher, avec les enfants, un guide privé est vraiment un plus pour l’observation à la lunette. Si vous souhaitez voir beaucoup d’oiseaux, il faut venir très tôt le matin avant l’arrivée des touristes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s